haut niveau

 

 
Affichage par:

 Championnat d’Europe d’athlétisme INAS - Un bilan plus que positif

Championnat d’Europe d’athlétisme INAS - Un bilan plus que positif

L’équipe de France d’Athlétisme est revenue auréolée de 7 médailles d’or et de 9 titres de vice-champion d’Europe. "On peut certes regretter l’absence des Polonais et des Portugais, mais l’adversité fut très bonne et les performances réalisées par nos athlètes excellentes, souligne Frédéric Drieu, DSF athlétisme. Par exemple Saby Chevalme devient vice-champion d’Europe du 800 m en 2’04’’69, améliorant au passage de plus de 6’’ son meilleur chrono. Une véritable prouesse. D’ailleurs, au cours de ce championnat 9 records personnels ont été battus. "Nos athlètes réalisent 90 % de leur meilleures performances de la saison lors des championnats internationaux, précise Frédéric. Cela vient certainement du fait qu’ils sont fiers de représenter la France, et ont donc envie de bien faire, sans oublier la cohésion de groupe que le staff a réussi à mettre en place aussi bien lors de la compétition que lors des moments extra-sportifs."

 Championnat d'Europe INAS d'Athlétisme

Championnat d'Europe INAS d'Athlétisme

Nos athlètes sont arrivés hier à Ankara (en Turquie) pour disputer les Championnats d’Europe INAS d’athlétisme qui  se déroulent du 30 juin au 2 juillet 2016. On y retrouvera des épreuves très attendues telles que les 1500m et 3000m femmes qui promettent d’être des courses  impressionnantes avec  la double championne du monde (Iryna Kandyba ,Ukrainienne) , la double médaillée d’argent (Marion Candelier et la médaillée de bronze  (Virginie Dreux. Se disputeront aussi les épreuves de sprint, de saut (longueur, triple saut, hauteur et perche), et de lancer (poids, marteau, disque et javelot)où sont engagés les français. Rodrigue Massianga, notre athlète champion d’Europe IPC sur le 400 m,  tentera de gagner le même titre en INAS !  

 Open de Tennis de Table de Barcelone

Open de Tennis de Table de Barcelone

Deux françaises en finale !

 

Du 14 au 19 juin dernier avait lieu l’Open de Tennis de Table de Barcelone en Espagne. Quatre de nos françaises du Pôle France Sport Adapté Tennis de Table ont participé à cette compétition.


-        Poule 1 : Mélanie David s’est retrouvée à la deuxième place après une défaite face à sa rivale chinoise Mui Wui (numéro 6 mondial, 2ème au Global Games 2015 et qualifiée pour les Jeux Paralympiques de Rio) et une victoire face à la coréenne Sung Yeon. Elle s’est qualifiée pour les quarts de finale.

-         Poule 2 : Anne Divet termine 3ème de sa poule derrière la chinoise Wonk Ka Man (n°7 mondial, 1ère aux Global Games 2015 et sélectionnée pour les Jeux Paralympique de Rio) et nouvelle joueuse coréenne YangHee SEO sur le circuit. Après ses deux défaites, Anne s’est reprise pour remporter son duel face à la jeune italienne Gessica SPAMPINATO. Elle termine donc à la troisième place mais ne sortira pas de sa poule.

-         Poule 3 : Magali Rousset fini 1ère avec trois victoires au compteur suivie de sa compatriote  Léa FERNEY qui termine donc 2ème. La russe Nadezhda BETLINSKAIA et la Chinoise Pui Kei WONG (3ème des Global Games) se retrouvent respectivement 3e et 4e de la poule.


 

En quart de finale, Léa remporte une belle victoire face à Mélanie (3-1).Magalie, de son côté a gagné son affrontement face à la chinoise Wong Ka Man (3-0).En demi-finale, Léa bat la coréenne dans un très beau mach (3-1) pendant que Magali continue sur sa lancée pour vaincre la chinoise...

  

Les deux françaises Magali et Léa se retrouvèrent donc face à face pour la grande finale. Magali s’est démarquée grâce à son coup droit et remporte la victoire face à notre jeune Léa (3/1). C'est la première victoire d'une française en classe 11 (sportif déficient intellectuel) sur un Open ITTF. La performance de Léa, qui vient seulement d’avoir ses 12 ans, est un bel espoir en vue des futures échéances de l’Équipe de France.

 

 Des cyclistes en or

Des cyclistes en or

Les coureurs français reviennent des championnats du monde de cyclisme, qui se sont déroulés du 12 au 16 juin à Racice en République tchèque, auréolés de quatre titres de champion du monde. Un exploit.

Dès la première journée de compétition, les Français ont marqué le coup puisque Jérémy Pereira et Mickaël Collin décrochaient une médaille d’argent sur le contre la montre par équipe.

Le lendemain, mardi, le staff avec 4 garçons en lice pour les courses en ligne, décidait de mettre en place une stratégie pour user les adversaires. « Il s’agissait de faire en sorte que nos coureurs puissent tenter des choses dans la deuxième partie de la course, poursuit Romain Straub, CTN. Cela a bien fonctionné puisque Jérémy s’est échappé dans le dernier kilomètre pour arriver avec quelques secondes d’avance sur son adversaire direct. Jérémy décroche son premier titre de champion du monde de course en ligne. »

Le mercredi, Jérémy a largement dominé le contre la montre individuel et a remporté son deuxième titre de champion du monde. « Ça c’est bien passé, je ne pensais pas faire autant de médailles que ça, se réjouit Jérémy. Mes adversaires étaient impressionnés, ils n’en revenaient pas de voir un Français arriver comme cela sur le podium, car la plupart ne me connaissaient pas. »

 

Au-delà des médailles

« Sur 5 titres possibles nous en ramenons 4, seul le contre la montre par équipe nous échappe… mais on finit deuxième, médaille d’argent. Ce ne fut pas facile et ce d’autant plus qu’après les très bons résultats aux Global Games nous étions attendus, souligne Romain Straub. Mais Jérémy Pereira et Mickaël Collin ont "fait le boulot", tandis que les 3 autres coureurs, même s’ils découvraient la compétition, ont vraiment bien performé. D’ailleurs, Aurélie Minodier, pour sa première participation à une compétition internationale, a plus que brillé : elle décroche deux titres de championne du monde, l’un sur le contre la montre individuel, l’autre sur la course en ligne. »

« C’est énorme, je suis très contente : je ne pensais pas arriver première », se réjouit Aurélie. « Nous ne savions pas comment elle allait se comporter par rapport aux autres filles. En fait, Aurélie est un cran au-dessus, poursuit Romain. Ses concurrentes ne vont pas s’endormirent, mais Aurélie a encore une grosse marge de progression. Désormais quand nous nous déplaceront, nous serons attendus comme les favoris. Il va donc falloir assumer cela aussi. »

 

 

Une équipe soudée

« L’ambiance au sein de l’équipe était très bonne : ils étaient toujours ensemble, et les petits nouveaux ont amené un vent de fraîcheur. Ils ont l’esprit d’équipe et sont vraiment là pour la compétition : les petits jeunes, Romain Tournnier et Alexandre Morel, ont vraiment dans la course en ligne fait le travail pour Jérémy. Même s’il arrive dernier, Alexandre a, à juste titre, le sentiment d’avoir réussi sa compétition, car il a suivi les consignes et a donné le meilleur de lui-même, ouvrant la voie pour le titre de Jérémy. »

 

 

Un peu de repos avant de préparer les prochaines échéances

« Les prochains mois seront plus tranquilles, mais nous allons reprendre dès cet automne pour préparer le championnat du monde 2017 qui se tiendra probablement aux Pays-Bas. En 2018 nous accueilleront les Jeux européens à Paris et en 2019 nous partirons en Australie pour les Global Games. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir mais nos coureurs sont bien partis, et nous sommes sur une bonne dynamique, sans oublier que nous avons encore des petits jeunes que nous n’avons pas encore emmenés. Nous avons donc encore de belles choses à faire en cyclisme. »

 Championnat d'Europe Athlétisme

Championnat d'Europe Athlétisme

Un nouveau record européen pour la FFSA ! 

 

Le 15 juin, Rodrigue Massianga  a établi en 48’’65 le nouveau record européen du 400 m lors des championnats d’Europe d’athlétisme de Grosseto en Italie, et décroche par la même occasion le titre européen.


La compétition fut plus difficile pour nos deux lanceurs : Gloria Ablemagnon, malgré un beau lancé à 10 m 44, finit 8e au classement, tandis que Damien Rumeau avec un jet à 13 m 10 finit à la 6e place du concours.


Sur 400 m Laurie Brandel décroche la 5e place de la demie finale avec un chrono à 1’03’’36. Elle n’accède pas à la finale, 2’’26 derrière la dernière qualifiée.

< Précédent 123456789101112131415161718192021222324252627282930 Suivant >

 
 
 
Mentions
légales
Plan
du site
Espace
licences
Nous
contacter
Liens Développement
durable
L@ Boutique facebook twitter
youtube dailymotion