haut niveau

2019 INAS FFSA championnats du monde ski alpin ski nordique

 
Affichage par:

 Retour sur cette belle compétition !

Retour sur cette belle compétition !

Une occasion en or

 

 

Mardi 24 mai une dizaine d'athlètes Sport Adapté participaient au meeting open d'athlétisme IPC de Charléty. L'opportunité de tenter à nouveau de réaliser des minima A et donc d'ouvrir droit à des places supplémentaires pour l'équipe de France paralympique.


À peine les grilles ouvertes, le stade se remplissait d'enfants venus assister par centaines à ce grand rendez-vous de l'athlétisme. Une excellente occasion pour les équipes présentes sur le stand FFSA à l'entrée du Grand village Citoyens-Sport de sensibiliser le public au Sport Adapté, tandis que la Ligue Île-de-France animait des ateliers balle aux prisonniers et bumball.

 

Coup de projecteur


"L'organisation était très bonne et s'améliore d'année en année. L'objectif de ce meeting est de devenir un rendez-vous international de référence, un Grand prix IPC (International Paralympic Commitee), souligne Marc Truffaut, président de la FFSA. Il y avait certes peu d'adversité pour nos athlètes mais ce rendez-vous constituait une bonne répétition pour ceux qui vont aller à Rio, car ils concouraient en présence de plusieurs milliers de spectateurs, ce à quoi ils ne sont pas vraiment habitués. Sans oublier que cette ambiance de grande compétition peut les sublimer. Nous avons eu d'autant plus de chance d'y participer que les organisateurs ont assuré une véritable promotion de la FFSA tout au long de la journée. Notre clip a été diffusé sur l'écran géant en début d'après-midi et il a été rappelé à de nombreuses reprises que nous faisions partie de la grande famille paralympique, tandis que les annonces, les banderoles publicitaires, notre stand et nos animations, nous ont permis de bénéficier d'une importante visibilité."

 

 

L'opportunité d'aller chercher une performance


"La compétition est homologuée IPC, nous sommes donc venus avec les athlètes du Pôle France athlétisme qui doivent progresser à la ranking mondiale ou qui n'ont pas encore réalisé de minima A IPC sur les épreuves ouvertes à Rio (400 m, 1500 m, longueur, poids) afin qu'ils tentent d'améliorer leurs performances", souligne Frédéric Drieu, DSF athlétisme.

 

Avec un jet à 11,39 m, Aminata Camara réalise une belle performance. "C'est l'athlète qui a le plus progressé sur la saison, souligne Frédéric. Elle est régulière, toujours au dessus de 11 m (minima A IPC). Elle possède un record à 11,54 m, et a lancé à 11,44 dimanche dernier à Lille. Elle est cependant encore à 40 cm des minima A France." Pas très contente d'elle, Aminata confiait : "J'étais pas dedans. Mais j'essaierai de faire mieux dimanche [29 mai, ndlr] au meeting d'Antony [compétition FFA labellisée IPC pour la catégorie déficience mentale à la demande de la FFSA, ndlr]."

 

 

C'était ensuite au tour de Daniel Royer de s'élancer pour la longueur. Avec un saut à 5,16 m, Daniel est déçu et avoue être passé à côté de son concours. "Daniel a certes ouvert des minima B mais il faut qu'il arrive à sortir un saut à 6,40 m, or il est à 6,02 m cette saison et tourne régulièrement autour de 5,80 m, explique Frédéric Drieu. Mais après tout cela reste une compétition et il peut sortir la "perf" au bon moment. Nous sommes encore dans les délais et rien n'est terminé puisqu'ils ont jusqu'à début juillet et le championnat de France FFSA, homologué IPC, pour se qualifier."

 

 

Sur 400 m, le jeune espoir Pierre-Antoine Kaoukou, dont c'est la première sortie sur la distance, fait une très belle course en 52''20. Il finit premier. "Même si nous ne le préparons pas pour Rio, nous l'avons emmené pour voir ce qu'il pouvait faire, et nous ne sommes pas déçus. C'est un jeune sur qui il faut se pencher pour Tokyo 2020, car courir en 52''20, à 17 ans, sans réellement se préparer sur 400 m et en ne s'entraînant qu'une fois par semaine, c'est exceptionnel. Nous avons là une pépite." De son côté Sébastien Mengual décroche une 3e place en 59''15.

 

Au poids Damien Rumeau réalise un magnifique jet à 12,87 m, ce qui ravit Marc Truffaut : "Je suis très content car Damien est régulier au-delà des 12 m." Encore loin de son record à 13,44 m (au dessus des minima A IPC), réalisé cette saison, Damien positive cependant : "Je me sentais bien et j'ai bien lancé. Il y avait beaucoup de bruit et de monde mais je suis resté concentré."

 

"Rodrigue Massianga ne concourait pas, il était là pour assurer la cohésion du groupe, explique Frédéric. Nous ne voulions pas risquer une blessure ou le fatiguer alors qu'il a déjà fait une belle "perf" en 48''84 sur 400 m, le situant dans le Top 5 mondial et lui assurant probablement une qualification directe pour Rio. Laurie Brandel était également présente afin de voir les kiné pour soigner rapidement une petite blessure."

 

 

Sur 1500 m, Virginie Dreu, sans être une spécialiste de la distance, fait une bonne course avec un beau chrono en 5'20. Marion Candelier est juste derrière en 5'30. "Sur 1500 les temps de sélection sont très difficiles à atteindre et même si Virginie a déjà fait des minima B, elle est encore loin des A. Mais pour elle comme pour les autres, ce n'est pas parce qu'ils sont loin des objectifs IPC que nous n'allons pas saisir l'opportunité de faire une performance."

 

 

Après ses belles prestations sur 3000 et 5000 m, Rachid Boutasghount confirme à Charléty sur 1500 m, puisqu'il réalise sa meilleure performance de la saison avec un chrono à 4'11, hélas encore loin des 4'04 du minima A IPC. "Je suis heureux ; j'ai tout donné et j'étais à fond dans la compétition, se réjouit Rachid. J'espère que j'irai aux Jeux, enfin pour l'instant je vais en Turquie le mois prochain [Championnat d'Europe du 28 juin au 3 juillet, ndlr]." Renaud Brelik arrive second en 4'16.

 

 

"Dimanche, ils se retrouveront sur un meeting FFA à Antony, que la FFSA a fait labelliser IPC, et tenteront à nouveau d'améliorer leurs performances, conclut Frédéric. Ils auront en face d'eux une grosse adversité et nous espérons que cela leur permettra de se surpasser."

 

 Téléchargez l'ensemble des résultats de la compétition en cliquant ici.

 

 Une équipe de France d'athlétisme prometteuse !

Une équipe de France d'athlétisme prometteuse !

Championnat Open d'athlétisme de Grosseto (Italie)

 

 

Début avril une délégation de huit athlètes français était à Grosseto pour les championnats IPC d'Italie Open. Une prise de température encourageante.

 

"Je suis parti quelques jours avant le reste du groupe avec Gloria, Laurie et Aminata pour leur faire passer la classification IPC mais le véritable but de notre participation était de confronter nos athlètes à leurs adversaires au niveau international et d'aller chercher des minima pour ouvrir des quotas pour l'équipe de France paralympique."

 

Lancers

Nos deux lanceuses Aminata Camara et Gloria Agblemagnon se sont surpassées et ont toutes deux amélioré leur record personnel. Aminata lance à 11,54 m tandis que Gloria avec 11,60 m établit le nouveau record de France. Avec 12,18 m Damien Rumeau réussit un lancer correct mais ne confirme pas sa belle prestation (12,47 m) réalisée quelques semaines plus tôt à Ancône. Pas d'inquiétude tout de même puisqu'il possède une bonne marge de progression.

 

Longueur

Daniel Royer reprend la saison de longueur en extérieur. Or les conditions défavorables, un vent de face, ne lui permettent pas de s'exprimer : Daniel cale à 5,60 m, encore loin des 6 m souhaités. Quant à Virginie Dreux avec 4,37 m elle confirme ses performances actuelles.

 

Courses

Laurie Brandel, inscrite sur le 400 m féminin, effectuait sa première sortie internationale en extérieur. Venue prendre la température, Laurie finit première avec une très belle course en 1'03''. Elle réalise un minima A IPC et gagne surtout une étape du Grand Prix d'athlétisme IPC. Une bonne performance de début de saison, d'autant plus rassurante qu'elle aussi possède une bonne marge de progression.

 

1500m

Renaud Brelik (4'27) et Marion Candelier (5'27) font leurs performances actuelles. Nous savons qu'ils peuvent faire mieux.

 

 

"Le bilan est bon : Laurie fait une très belle performance, nos deux lanceuses sont en progression, tandis que les autres athlètes confirment leurs performances. Au-delà de l'aspect sportif ils ont renvoyé une bonne image de l'équipe de France : sérieuse, soudée mais aussi conviviale. Ils étaient d'ailleurs les seuls dans les tribunes à encourager leurs camarades, souligne Hervé Dewaele. Cet open nous a permis de rencontrer beaucoup d'athlètes et de fait de nous rendre compte que nous sommes plutôt bien partis mais ce n'était que la répétition avant le championnat d'Europe IPC qui se tiendra à Grosseto du 10 au 16 juin."

 Annonce des premiers sélectionnés pour les Trisome Games !

Annonce des premiers sélectionnés pour les Trisome Games !

Ce lundi 21 mars 2016 est la journée mondiale de la trisomie 21. Cette journée a été créée en 2005 à l’initiative de la France, depuis 2012 elle est reconnue par l’ONU. Pour rappel, la trisomie 21 est une anomalie chromosomique congénitale provoquée par la présence d’un chromosome surnuméraire pour la 21e paire. C’est l’une des maladies génétiques les plus communes.

 

Au niveau sportif, une confédération des fédérations internationales existe pour  les sportifs porteurs de trisomie 21 : elle se nomme la SU-DS (Sports union down-syndrom). Ces fédérations organisent des championnats d’Europe et championnats du Monde, depuis 15 ans environ en natation et plus récemment dans les autres. Elles ont créé des règlements adaptés aux sportifs.

 

Cette fédération internationale rejoint donc l’esprit fédéral par le niveau d’exigence qu’elle se donne, par la prise en compte des sportifs, par l’affirmation de la légitimité du handicap mental et de la performance, et en offrant des compétitions adaptées et de qualité. Depuis 2014, les sportifs trisomiques de la FFSA ont participé à quatre compétitions internationales en tennis de table et natation.

 

Un pôle d’entraînement, d’excellence et d’expertise se crée pour proposer aux sportifs trisomiques qui le souhaitent une préparation de haut-niveau afin qu’ils puissent participer à ces compétitions internationales en toute sécurité en athlétisme, natation, tennis de table et ski, les disciplines de haut-niveau de la FFSA.

 

Sa première mission : préparer les sportifs aux 1ers Trisome Games, regroupements des championnats du Monde de l’ensemble des disciplines. Plus de 1000 sportifs sont attendus en Italie au mois de juillet 2016.

 

Pour cette 11ème journée internationale de la trisomie 21, la FFSA dévoile la liste des premiers sélectionnés pour la première édition des Trisome Games :

 

Natation :

 

 

Tennis de table :

 

 

A venir, les sportifs en athlétisme.

 

 L'Équipe de France d'athlétisme Sport Adapté en grande confiance

L'Équipe de France d'athlétisme Sport Adapté en grande confiance

Alors que l'année 2016 est décisive pour les qualifications aux Jeux paralympiques de Rio, les athlètes tricolores l'ont entamé en réalisant des performances de premier ordre lors du championnat du monde indoor Inas qui s'est déroulé du 9 au 14 mars à Ancône en Italie.

 

Aperçu...

 

"Nous avons opté pour une délégation restreinte de 12 athlètes, c'est-à-dire ceux réellement capables d'accéder au podium, confie le DSF Frédéric Drieu. Nous avions pour objectif 9 médailles, mais c'était sans compter sur le 4x200m et sur le fait que plusieurs athlètes, motivés par l'enjeu, ont sensiblement amélioré leurs performances. Résultat, nous revenons avec 13 médailles : 3 de bronze, 7 d'argent et 3 d'or."

 

Parmi ces bons résultats, les deux très belles performances des lanceuses de poids, Gloria Agblemagnon et Aminata Camara, respectivement médaille d'or et médaille de bronze, portent à 4 le nombre de minima A validés par l'Équipe de France Sport Adapté. Rappelons que la réalisation de minima A ne permet pas aux athlètes tricolores d’obtenir une qualification directe aux prochains Jeux Paralympiques.  

 

Au-delà des performances, l'ambiance qui règne au sein de la délégation française est un signe qui ne trompe pas. Le groupe qui a déjà vécu trois semaines ensemble lors de Global Games, est plus soudé que jamais et a entamé le cycle de compétition 2016 avec confiance et décontraction, tout en prenant la mesure des impératifs de sélection pour les Jeux de Rio.

 

"Nos sportifs sont performants car non seulement leurs clubs FFA, très impliqués, insufflent une vraie dynamique de préparation, mais aussi car c'est en compétition, c'est-à-dire dans l'adversité, qu'ils réalisent leur meilleurs performances, battant leurs propres records ainsi que des records de France [cinq durant ce championnat, ndlr]... ce qui est vraiment très encourageant."

 

L'exemple le plus parlant étant celui de Rachid Boutasghount qui lors du championnat de France de cross FFA (3000 m) plafonnait à 9'04, et qui a décroché à Ancône une médaille de bronze en passant sous la barre des 9' (8'54), établissant dans le même temps le nouveau record de France.

 

D'excellents résultats donc même si la route jusqu'aux Jeux paralympiques de Rio est encore longue. L'Équipe de France d'athlétisme Sport Adapté devait ainsi enchaîner les prochains mois de nombreuses compétitions internationales : rendez-vous début avril à New-York pour le championnat du monde de cross INAS, puis à Grossetto (Italie) pour un Open IPC, fin mai en Suisse pour le Grand Prix d'athlétisme, et mi-juin de nouveau à Grossetto pour le championnat d'Europe INAS.

 

Retrouvez ici l'ensemble des résultats des athlètes tricolores.

 Place aux athlètes !

Place aux athlètes !

Une semaine après les mondiaux de Ski, l'INAS organise cette fois-ci les championnats du Monde d'athlétisme indoor à Ancona en Italie.

 

La compétition se déroulera pendant toute cette semaine. La délégation tricolore s'est envolée hier pour rejoindre les terres italiennes. L'Équipe de France d'athlétisme Sport Adapté est composée de 12 athlètes, voici le détail du programme où nos français sont engagés :

 

  • Rodrige Massianga : 60 m et 200 m
  • Daniel Royer : 65 m haies ; pentathlon ; saut en longueur et saut à la perche
  • Renaud Brelik : 800 m et 1 500 m
  • Rachid Boutasghount : 1 500 m et 3 000 m
  • Sébastien Mengual : Triple saut et 800 m
  • Virginie Dreux : 400 m ; 1 500 m ; pentathlon et saut en longueur
  • Marion Candelier : 1 500 m et 3 000 m
  • Damien Rumeau : lancer du poids
  • Gloria Agblemagnon : lancer du poids
  • Saby Chevalme : 800 m et 1 500 m
  • Aminata Camara : lancer du poids
  • Laurie Brandel : 60 m et 200 m

 

Les hommes (sprinteurs) seront engagés sur le relais 4 x 200 m et le 4 x 400 m.

 

Nous souhaitons bon courage à l'ensemble de nos sportifs et espérons que les performances seront au rendez-vous !

 

< Précédent 123456789101112131415161718192021222324252627282930 Suivant >

 
 
 
Mentions
légales
Plan
du site
Espace
licences
Nous
contacter
Liens Développement
durable
L@ Boutique facebook twitter
youtube dailymotion